Partenaires

CNRS
Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Programmes 2010-2013 > Structuration Informationnelle et typologie des constructions à détachement

Structuration Informationnelle et typologie des constructions à détachement

Titre du programme et sigle éventuel

Information Structuring and Typology (ISTY) : detachment constructions in languages and discourses [« Structuration Informationnelle et typologie des constructions à détachement dans les langues et les discours »], programme N°9.

Responsable du programme  : Marie-Madeleine Jocelyne FERNANDEZ-VEST, Laboratoire de Langues et Civilisations à Tradition Orale (LACITO), UMR 7107, m.m.jocelyne.fernandez-vest@vjf.cnrs.fr

Equipe pilote et coordonnées : LACITO, UMR 7107, 7 rue Guy Môquet, 94802 VILLEJUIF Cedex

Participants :

Chercheurs et Enseignants-chercheurs LACITO : Injoo Choi-Jonin, M.M.Jocelyne Fernandez-Vest, San San Hnin Tun, Pablo Kirtchuk SFL : Brenda Laca, Sophie Wauquier IKER : Ricardo Etxepare, Aritz Irurtzun, Urtzi Etxeberria LLF : Marie-Claude Paris, Victor Pan SeDyL : Fida Bizri, Danh Thành Do-Hurinville, Annie Montaut

Doctorants LACITO : Jirasak Achariyayos (Sorbonne Nouvelle), Marri Amon (Sorbonne Nouvelle et Tartu), Hélène Ballarin (Sorbonne Nouvelle), Lina Diamant (Sorbonne Nouvelle), Asuka Matsumoto (Paris-Sorbonne et Varsovie)

Membres d’autres équipes : Karl-Erland Gadelii (Département d’Etudes Nordiques, Paris-Sorbonne), Marie-Ange Julia (CPGE Henri IV & Centre Alfred Ernout, Paris-Sorbonne).

Correspondants étrangers : Oleg Belyaev (Institut Max Planck-EVA, Leipzig ; Moscou) ; Nomi Erteschik-Shir (Ben Gurion University) ; Diana Forker (Institut Max Planck-EVA & Bamberg, Leipzig) ; David Gil (Institut Max Planck, EVA, Leipzig) ; Marja-Liisa Helasvuo (Turku) ; Larry Hyman (UC Berkeley) ; Ritva Laury (Helsinki) ; Helle Metslang (Tartu) ; Karl Pajusalu (Tartu) ; Renate Pajusalu (Tartu) ; Maria Polinsky (Harvard) ; Heete Sahkai (Institut de la Langue Estonienne, Tallinn) ; Peter Slomanson (Aarhus ; Radbout, Nimègue) ; Robert D. Van Valin, Jr (Düsseldorf ; Buffalo, NY ; Institut Max Planck, MPI, Nimègue).

Objectifs du programme – Enjeux

L’objectif pour les 4 ans était d’examiner et comparer, dans quelques langues typologiquement différenciées à partir d’approches théoriques et méthodologiques distinctes, pour ce qui est de l’ordre des mots et de la prosodie. L’incidence des détachements initiaux (DI) et finaux (DF) sur la structuration du Rhème (/Focus), et le rôle des détachements dans l’enchaînement des énoncés.

Questions-enjeux  :

1/ les constructions à détachement sont-elles favorisées
- par certains registres discursifs (récit de vie, parole impromptue, débats et interviews politiques…)
- ou certaines situations d’énonciation (ex. l’interprétation simultanée vs. consécutive) ?

2/ Peut-on établir une corrélation entre
- la fréquence de l’une des deux constructions (DI vs. DF)
- et les caractéristiques morphologiques et syntaxiques des langues concernées ?

Langues étudiées :

Familles ou groupes de langues : Langues indo-européennes, finno-ougriennes et ouraliennes (branches fenniques et samiques), sémitiques ; langues d’Asie du sud-est.

Langues particulières : anglais, français, suédois ; latin, grec ; estonien, finnois, same du Nord ; hébreu, araméen ; basque ; birman, chinois, japonais, thaï, vietnamien.

Les points forts du programme :

1/ Confronter 2 approches généralement maintenues séparées dans le traitement de la SI : la sémantique formelle qui accorde un rôle prépondérant à la syntaxe, et distingue les langues configurationnelles des non configurationnelles d’une part ; l’approche fonctionnelle et énonciative de l’autre, qui fait l’hypothèse d’une organisation de l’information doublement tripartite (3 niveaux, 3 constituants énonciatifs) et pose la typologie textualo-discursive comme préalable à celle des langues.

2/ Combiner des théories déjà bien établies à partir de langues très répandues (surtout indo-européennes) avec l’exploration, à la fois innovante et plus incertaine, de langues jusqu’ici peu décrites sous l’angle de la syntaxe et de la SI.

3/ Fournir des arguments en faveur d’une interprétation respectivement typologique ou universaliste de la SI, grâce à l’analyse systématique d’une vingtaine de langues, concentrée sur les processus de “thématisation” et de “post-rhématisation".

4/ Par-delà l’évaluation du degré d’oralité d’une langue et de ses registres, la problématique plus large de la linéarisation du discours et des processus cognitifs qui la sous-tendent nous ramènent à une question classique mais non résolue : qu’est-ce qu’un ordre des mots neutre ?

Principaux résultats et avancées scientifiques

3 points méritent d’être soulignés :
1/ le renforcement effectif de l’approche formaliste dans l’équipe ISTY : la surreprésentation fonctionnaliste/textualiste de l’équipe-porteuse (LACITO), aggravée par la faible disponibilité des membres de la première équipe-partenaire (SFL, en 2010-2012), a été progressivement compensée par un investissement récurrent dans nos activités du Laboratoire IKER, devenu partenaire officiel en 2012. La confrontation souhaitée entre théories déjà établies à partir de langues de grande diffusion, y compris des langues anciennes, et travaux portant sur des langues peu ou non décrites a été stimulée par la préparation de l’Atelier International Information Structure and Spoken Language : Cross-Linguistic Comparative Studies que nous étions invités à organiser dans le cadre de l’Institut d’été de la Linguistic Society of America (LSA 2011), les 9 et 10 juillet à Boulder, Colorado. Cet atelier, coordonné par M.M.J. Fernandez-Vest en collaboration avec le Professeur Robert D. Van Valin Jr (Universités de Düsseldorf et Buffalo, NY, et Institut Max Planck de Nimègue), réunissait 11 membres et correspondants étrangers de l’équipe ISTY, 2 membres du groupe de recherche Syntax, typology, and information structure (Max Planck, MPI, Nimègue), 2 enseignants de LSA 2011 (Robert D. Van Valin Jr et Irina Nikolaeva (SOAS, Londres)), https://verbs.colorado.edu/LSA2011/... http://infostructuring.wikidot.com/

2/ la réalisation effective de travaux sur les constructions à détachement : encore marginales dans l’ouvrage collectif consacré à une approche comparative de la SI dans différentes langues, ces constructions étaient, grâce à la participation de nouveaux spécialistes français et étrangers, au cœur de l’atelier de la SLE 2012. Un 2e Atelier international, dont l’Appel d’offre s’inspirait directement du manuscrit de M.M.Jocelyne Fernandez-Vest Detachments for cohesion. Toward an Information grammar of spoken languages (ouvrage proposé à deux éditeurs anglophones à partir de 2009, sous presse en 2013), a été organisé en août 2012 dans le cadre de SLE 2012 : Workshop Detachment constructions [dislocations] and typology in languages of Europe and beyond, coordonné par M.M.Jocelyne Fernandez-Vest & Ricardo Etxepare (C.N.R.S.-IKER, UMR 5478), dans le cadre du SLE 2012, 45th Annual Meeting of Societas Linguistica Europaea, Stockholm, 27 August – 2 September 2012, 12 participants (CNRS, Universités de Aarhus, Bamberg, Barcelone, Helsinki, Lyon 2, Moscou, Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Paris-Sorbonne – Paris 4, Roma Tre, Tartu, Turku ; Instituts Max Planck de Nimègue-MPI et de Leipzig-EVA). http://www.sle2012.eu/list of workshops/ A la suite de l’Atelier de la LSA 2011, 2 des membres de l’équipe ISTY ont été invités par leurs partenaires du MPI, à participer à un Atelier international consacré à la MPI : Ricardo Etxepare et M.M.J. Fernandez-Vest : Categories of Information Structure Crosslinguistically (CISCL), Max Planck Institute (MPI), Nijmegen, Netherlands, 09–10-Nov-2012. http://www.mpi.nl/research/research...

3/ la mise en œuvre du Projet Information Structuring and Typology – Question-Anwer Pairs in Estonian and French compared with languages from other linguistic families (ISTY-QAPEFCo). Programmé parallèlement au dispositif ISTY, ce projet franco-estonien PARROT PHC (Partenariats Hubert Curien), coordonné par un membre et une correspondante ISTY (M.M.J. Fernandez-Vest et Helle Metslang), composé en totalité (partie française) et en majorité (partie estonienne) de membres ISTY, a fonctionné pleinement à partir de mars 2011. Cinq Séminaires bilatéraux ont été tenus : 3 à Paris et à Villejuif (mai et décembre 2011, juin 2012), 2 à Tartu (septembre 2011, octobre 2012). Centrés sur la morphologie et la syntaxe des Questions et des Réponses (avec une dimension diachronique pour la partie estonienne), ces séminaires comportaient une thématique ISTY significative, qui transparaissait aussi dans les Lignes directrices (Guidelines, 3 pages) rédigées par les deux coordinatrices pour encadrer le programme des séminaires de 2012. La thématique ISTY est également présente dans la publication préparée en 2013 : un Numéro thématique de Revue ACL internationale (Language Typology and Universals – Sprachtypologie und Universalienforschung, STUF), Information Structure, Question and Answer Pairs in some European and Asian Languages.

Difficultés rencontrées

Trois difficultés initiales ont dû être surmontées : – la collaboration entre fonctionnalistes et formalistes – l’ancrage d’une problématique spécifique (grammaire des langues orales) dans la mouvance relativement floue de la structuration informationnelle – l’utilisation de l’anglais, qui a favorisé notre visibilité sur les sites internationaux – au détriment cependant de quelques participants, éliminés par des comités de sélection internationaux pour nos 2 ateliers extérieurs (LSA 2011 et SLE 2012) et/ou pour les publications subséquentes (problèmes de terminologie linguistique et de référenciation bibliographique plus que de langue).

Effet structurant

Effet structurant non institutionnel mais scientifique : la quarantaine de participants aux 8 Ateliers internationaux et aux 2 (+ 1) publications collectives qui en sont issues se sont consacrés à l’étude de la Structuration Informationnelle et à celle des constructions à détachement dans une perspective typologique qui n’était pas la leur à l’origine.
1/ Les animateurs du programme, sans avoir trouvé jusqu’ici l’occasion de déposer un projet d’ANR, ont misé sur les collaborations internationales : 8 Ateliers internationaux tenus à Paris, et 2 acceptés par 2 des Sociétés de Linguistique européenne et américaine les plus prestigieuses (SLE et LSA) ;
2/ le Projet bilatéral PHC PARROT a permis de financer en 2011 et 2012 les 3 réunions annuelles tenues à Tartu et à Paris avec 6 de nos partenaires estoniens, correspondants par ailleurs du Projet ISTY, ce qui a facilité la préparation d’un Numéro thématique de Revue complémentaire de l’ouvrages collectif préparé par l’équipe ISTY• Les 2 publications, sous presse en 2013-2014, rassemblent ainsi 20 contributions des membres et correspondants du Projet ISTY.

Production de ce programme

Le bilan de 2010-2012, qui se concrétise en 2013-2014 par 2 publications – un ouvrage collectif et un Numéro de Revue – est donc positif. La parution de ces deux ouvrages a été retardée par deux faits : a) d’une part le retard pris par la publication de la monographie qui était censée constituer un fondement du Projet ISTY (M.M.J. Fernandez-Vest, Detachments for Cohesion. Toward an Information Grammar of Oral Languages), retard dû à la difficulté pour l’auteur d’imposer au lectorat anglophone une terminologie personnelle d’origine européenne – //Theme / Rheme / Mneme / Initial and Final Detachments/, et non //topic / focus / antitopic / left and right dislocations// – ; b) le problème de la correction des textes en anglais, du fait que le CNRS, contrairement à l’ensemble des universités et instituts de nos partenaires étrangers, ne met aucun service de traduction-relecture à la disposition de ses chercheurs. Après changement d’éditeur, les deux ouvrages sont programmés pour paraître simultanément chez De Gruyter Mouton au printemps 2014.

Ce programme a donné lieu à la production de – 2 C-INV dans un Atelier international externe : Ricardo Etxepare et M.M.Jocelyne Fernandez-Vest. – 52 C-COM au cours de 15 Ateliers internationaux organisés par l’équipe ISTY, dont 4 externes (LSA 2011, Boulder ; SLE 2012, Stockholm ; PARROT, Tartu 2011, 2012). – 2 DO : – un ouvrage collectif incluant, sur 18 auteurs, les contributions de 12 membres et correspondants du Projet ISTY : Oleg Belyaev (Moscou) ; Fida Bizri (INALCO & CNRS-SeDyl) ; Ricardo Etxepare (CNRS-IKER) ; M.M.Jocelyne Fernandez-Vest (CNRS-LACITO & Sorbonne Nouvelle) ; Diana Forker (Max Planck-EVA & Bamberg, Leipzig) ; Marja-Liisa Helasvuo (Turku) ; Ritva Laury (Helsinki) ; Annie Montaut (INALCO & CNRS-SeDyl) ; Victor Pan (René-Diderot & LLF) ; Heete Sahkai (Institut Langue Estonienne, Tallinn) ; Peter Slomanson (Aarhus ; Radbout, Nimègue) ; Robert D. Van Valin, Jr (Düsseldorf ; Max Planck-MPI, Nimègue ; Buffalo, NY). – un numéro de Revue ACL incluant, sur 11 auteurs, les contributions de 8 membres et correspondants du Projet ISTY : – Jirasak Achariryayos (Sorbonne Nouvelle & CNRS-LACITO) ; Marri Amon (Sorbonne Nouvelle & CNRS-LACITO ; Tartu) ; Dan-Thành Do-Hurinville (INALCO, CNRS-Modyco ; CNRS-SeDyl) ; (CNRS-LACITO & Sorbonne Nouvelle) ; Helle Metslang (Tartu) ; Karl Pajusalu (Tartu) ; Renate Pajusalu (Tartu) ; Victor Pan (Denis-Diderot & CNRS-LLF).